Préparez votre retraite avec le Plan épargne Retraite

Déduction et plafond de l’épargne retraite : comment baisser son impôt ?

Pour rappel : le plafond désigne un montant maximum qu’un contribuable peut déduire de ses revenus d’activités. Concrètement il s’agit de baisser la base de ses revenus imposables. Cependant il est préférable de prévenir rapidement le contribuable : un plafond non utilisé ne donne pas droit à une baisse miracle des impôts, de même qu’un plafond dépassé plusieurs années ne va pas augmenter, l’avantage fiscal demeure plafonné.

Cependant les plafonds sont conservés et utilisables pendant 3 ans, ce qui signifie qu’il est possible d’investir chaque année ou un montant important au bout de la 4ème année. La déduction se fera dans la limite des plafonds existants dans la limite du plafond de 30.890€.

 

Exemple chiffré :

 

Monsieur X dispose toujours de son plafond à 6 500€. Durant les années 2017, 2016 et 2015 et il anticipe un plafond similaire sur sa déclaration de 2018. Cela signifie qu’il pourra déduire jusqu’à 26 000€ s’il investit sur les placements éligibles au dispositif.

Ce dernier investit par exemple 50 000, il restera donc 11 000€ de différentiel pour les années suivantes (26 000 de plafond et 15 000€ de déduction)

Le contribuable peut également décider de placer 100 000€ (suite à une donnation), il y aura donc 26 000€ de déduction et 4 000€ de surplus qui ne seront pas déduis à cause du plafonnement. Ils ne seront pas automatiquement déduits l’année prochaine.