Epargne Retraite - Plan Epargne Retraite ou Assurance-vie ?

 

PER ou ASSURANCE-VIE ?

 

 


 

Le PER et l’assurance-vie sont tous deux des moyens d’épargne retraite par capitalisation qui offrent des avantages fiscaux conséquents. Ces produits se composent d’une phase d’épargne et d’une phase de sortie, donnant ainsi accès à des conditions fiscales favorables. Ils sont soumis à des frais d’entrée, de gestion, sur les versements, d’arrérages, et enfin de transfert. 


 

Qu’est-ce que le PER ?

 

Le PER individuel est un nouveau produit d’épargne retraite. Il est possible de souscrire auprès d’un établissement financier ou d’un organisme d’assurance. Ce contrat donne droit à des avantages fiscaux. La philosophie du PER est de réserver cette épargne pour la retraite. Ce plan d’épargne retraite vous fait bénéficier d’une déduction fiscale durant toute la phase d’épargne. Les sommes versées sur le PER sont bloquées jusqu’à l’âge de votre retraite. Cependant, il est possible de casser le contrat en cas d’achat de résidence principale, accidents de la vie, fin de droits aux allocations chômages, surendettement ou liquidation de votre entreprise ou encore invalidité ou décès de votre conjoint. Il est également possible de changer de gestionnaire dans le cas, par exemple, d’un rendement trop bas ou de frais de gestion trop élevés. En passant chez un concurrent, vous pouvez être soumis à des frais de transfert. 

 

En cas de décès du souscripteur : pendant la phase d’épargne, ce sont le(la) conjoint(e) et les enfants qui touchent une rente ou des annuités garanties calculées selon le montant épargné. Les sommes ne seront pas soumises aux droits de succession. Il faudra, dans tous les cas, notifier vos choix en amont avec votre gestionnaire. 


 

Comment fonctionne l’assurance-vie ?

 

L’assurance-vie est un contrat d’assurance où il est possible de placer de l’argent pour réaliser un projet (achat résidence principale, s’assurer un revenu complémentaire à la retraite, transmission aux proches, etc). L’argent placé sur une assurance-vie est investi sur des marchés financiers. 

 

Il existe 2 types de placements : 

  • Le fond euros : placement sans risque, le rendement est de plus en plus faible mais les intérêts acquis sont totalement garantis. 

  • Les unités de comptes : Plus risquées car non garanties, mais génèrent des rendements plus élevés. 

 

Les sommes de l’assurance-vie sont récupérables à tout moment. Cependant, pour des raisons fiscales, il est conseillé de garder un contrat de ce type au moins 8 ans. 

En cela, vous pouvez effectuer des rachats au cours de la vie du contrat : une action possible jusqu’à ce que vous n’ayez plus de capital. Vous pouvez également choisir de recevoir une rente : le gestionnaire convertira le montant épargné en rente. Une fois ce choix validé, vous ne pourrez plus faire de rachats. 

 

Ce contrat n’est pas transférable d’un organisme à un autre. Si vous voulez changer de gestionnaire parce que votre contrat actuel n’est pas assez performant, vous devez le fermer et en ouvrir un autre. Vous perdrez par conséquent l'avantage fiscal lié à l'ancienneté de votre contrat.

 

L’assurance-vie prévoit des avantages fiscaux sur la transmission, ce qui est l’un des points forts du contrat. Une clause bénéficiaire permet aux bénéficiaires de votre choix de percevoir la valeur de votre contrat au moment du décès avec des abattements allant jusqu'à 152 500€ par bénéficiaire. Cette clause est toujours comprise dans une assurance-vie. 


 

Différences entre le PER et l’assurance-vie

 

Sur un contrat d’assurance-vie, les versements n’ouvrent aucun avantage fiscal. En revanche, la fiscalité à la sortie est plus faible. 

 

Sur un PER, vous bénéficiez pendant la phase d’épargne d’une déduction fiscale. 

 

Il est également possible de récupérer son capital sur l’assurance-vie à tout moment, tandis que sur un PER, il faut avoir un motif exceptionnel (achat RP, décès, etc). 



 

Rentabilité du PER et de l’assurance-vie

 

Le PER et l’assurance-vie sont des enveloppes fiscales : elles proposent les mêmes supports financiers (SICAV, OPCVM, SCPI) sur lesquels votre épargne sera placée. 

 

C’est le souscripteur qui choisit le niveau de risque qu’il souhaite prendre : 

  • Risque nul : fond euros 

  • Risque modéré : fond euros diversifié

  • Risque élevé : unités de compte 


 

Fiscalité du PER et de l’assurance-vie

 

Les versements sur le PER pendant la phase d’épargne sont déductibles de votre revenu imposable. Il y a néanmoins un plafond de déductibilité qui correspond à 10% de vos revenus annuels, avec une limite maximum posée à 32 419€. 

Ainsi, plus vous êtes soumis à un taux marginal d’imposition élevé, plus la réduction d’impôts est importante. 

 

La rente viagère d’un PER est à déclarer dans vos revenus, comme une pension de retraite, tandis que la rente viagère d’une assurance-vie est soumise à l’impôt sur le revenu. 


 

Pour conclure

 

Le PER est dédié à votre retraite, il possède une fiscalité avantageuse durant la phase d’épargne grâce à la défiscalisation des versements, mais l’épargne est bloquée sauf exceptions. 

 

L’assurance-vie offre plus de liberté. Les fonds de votre contrat sont disponibles en permanence. Vous pouvez choisir de sortir votre épargne en rente comme en capital, en bénéficiant d’allègements fiscaux si votre contrat a plus de 8 ans. 

 

Le PER est surtout indiqué pour les personnes fortement imposées pendant la phase d’épargne, car les versements sont déductibles du revenu imposable. L’assurance-vie permet de transmettre un capital important sans être soumis aux droits de succession. Suivant votre situation et votre stratégie d’épargne pour votre retraite, un de ces contrats peut être particulièrement adapté à vos besoins. 

 

Le PER et l’assurance-vie sont deux enveloppes complémentaires et non concurrentes. L’un comme l’autre peut vous permettre de préparer votre retraite. Il est également envisageable de répartir vos épargnes dans les 2 enveloppes : l’une étant disponible sans contrainte et l’autre étant investi sur le long terme. 

À vous d’établir votre stratégie selon vos besoins. Si nécessaire, faites-vous aider de votre conseiller en gestion de patrimoine.

 

Vous vous demandez comment souscrire à un PER ou gérer votre contrat assurance-vie ? Contactez dès à présent en remplissant le formulaire de contact ou en réalisant un audit gratuit !

Foire aux questions
  • 01

    Quelle est la différence entre déduction et réduction d’impôt ?

    La réduction est plus percutante car elle se soustrait directement à l’impôt ‘à payer’. La déduction s’impute sur la ‘masse’ des revenus imposables.
    Lire la suite
  • 02

    Les économies d’impôts sont-elles obligatoires ?

    Non. Les sommes versées sont reportables pendant 3 ans, l’excédent sera taxé selon votre impôt sur le revenu actuel.
    Lire la suite
  • 03

    Quel avantage à souscrire en 2021 sur mon nouveau PER ?

    2 intérêts majeurs :
    - Se créer une retraite par capitalisation
    A l’heure où la retraite par répartition montre ses faiblesses, se constituer un complément de revenus personnels semble opportun.
    - Réduire votre imposition
    En déduisant les sommes versées de vos revenus, vous abaisserez votre imposition et peut être diminuerez votre Tranche Marginale d’Imposition (TMI)
    Lire la suite
  • 04

    Comment fonctionne le PER Assurance en cas de décès ?

    En cas de décès, deux fiscalités s’appliquent selon l’âge de l’assuré : - Avant 70 ans : Abattement de 152 500€ par bénéficiaire puis 20% jusqu’à 700 000€ puis 31,25% au-delà - Après 70 ans : Abattement de 30 500€ pour l’ensemble des bénéficiaires, le surplus intégrera la succession
    Lire la suite
  • 05

    Déduction et plafond de l’épargne retraite : comment baisser son impôt ?

    2 cas de figures :
    - Salarié :
    10% des revenus nets imposables (dans la limite de 8 fois le PASS) ou 10% du PASS si plus avantageux, soit un maximum de 32 909€.
    - TNS :
    Comme les salariés + 15% de la fraction du bénéfice imposable comprise entre 1 et 8 fois le montant du PASS, soit un maximum de 76 101€.
    Lire la suite
  • 06

    Comment réaliser le transfert entre ancien et nouveau PER ?

    Sur les produits dits individuels, le transfert est ouvert à tout moment. Le contribuable peut changer d’entreprise par exemple, il pourra alors décider entre transférer son PER et/ou le conserver dans son ancienne structure.
    Lire la suite