PER - Quels plafonds de versement pour le Plan d'Epargne Retraite ?

 

Plafonds de versements du PER

 

Une image contenant personne, intérieur Description générée automatiquement


 

Lancé fin 2019, le Plan d’Épargne Retraite ou PER vous permet à la fois de vous constituer un capital spécial “retraite,” mais également de défiscaliser les versements effectués.

 

Pour connaître la déduction fiscale à laquelle vous pouvez prétendre en 2021, retrouvez ci-dessous la méthode de calcul des plafonds de versement suivant votre situation !


 

Principes du PER

 

Le Plan d’Épargne Retraite, appelé plus communément PER, est un nouveau dispositif d’épargne créé par la loi PACTE de 2019. Son objectif ? Proposer un produit d’épargne unique, simple et accessible pour, à terme, remplacer d’anciens produits tels que le Plan Épargne Retraite Populaire « PERP », Madelin ou encore PERCO. 

 

Cette nouvelle réforme vise à simplifier la vie des épargnants sur l’aspect administratif en le rendant moins contraignant tout en gardant une attractivité pour l’assuré. En effet, le PER est ouvert à tous et permet soit de sortir son argent directement en capital, soit en rente viagère ou bien les deux combinés.

 

Le nouveau Plan d’Épargne Retraite se sépare en trois sous-catégories :

  • PER individuel (PERin)

  • PER collectif (PERCOL)

  • PER d’entreprise obligatoire (PERO)

Tout comme l’assurance-vie, le PER est une enveloppe dans laquelle il est possible de loger plusieurs fonds :

  • Fonds euros

  • Unités de compte


 

Plafonds des Versements Déductibles pour un Salarié

 

Les versements effectués sur un PER sont déductibles du revenu imposable selon un plafond égal au plus élevé des deux montants suivants :

 

  • 10% des revenus professionnels, nets de prélèvements sociaux et frais professionnels, dans la limite de 32 909€.

 

  • 10% du Plafond Annuel de la Sécurité Sociale ou PASS de l’année précédente (Celui-ci a été fixé à 41 136€ pour l’année 2020).



 

Plafonds des Versements Déductibles pour un Travailleur Non salarié (TNS)

 

Pour les TNS, le calcul du plafond des versements est différent de celui des salariés. Le travailleur non salarié peut verser 10% de son bénéfice imposable (dans la limite de 8 fois le PASS). Auxquels peut s’ajouter 15% du bénéfice imposable compris entre 1 et 8 fois le PASS.

 

Un travailleur non salarié peut donc abonder son contrat d’un maximum annuel de 76 102€ (montant correspondant au maximum de 10% du bénéfice imposable de 32 909€ plus les 15% du montant compris entre 1 et 8 fois le PASS soit 43 193€).



 

Augmentation ou diminution des plafonds

 

Plusieurs possibilités s’offrent à vous afin de pouvoir augmenter ces plafonds de versement :

  • Il est tout à fait possible d’effectuer des versements d’un montant supérieur à ces 10%, l’excédent étant reportable pendant trois ans. 

  • Il est également possible de profiter des droits inutilisés de son conjoint ou concubin pacsé.

  • Vous pouvez effectuer un rattrapage des versements non utilisés les 3 dernières années. Ce montant est visible sur votre dernier avis d’imposition dans la partie « PLAFOND EPARGNE RETRAITE ».


 

Si ces plafonds peuvent être augmentés, ils peuvent également être diminués selon votre situation :

  • Versements de votre employeur sur votre PERCOL ou anciennement PERCO,

  • Versement de l’année précédente sur un contrat Madelin.


 

Besoin d’un conseil sur votre placement PER ? Contactez-nous dès à présent en réalisant une simulation ! Nos conseillers se tiennent à votre disposition pour répondre à toutes vos questions.


 

Foire aux questions
  • 01

    Quelle est la différence entre déduction et réduction d’impôt ?

    La réduction est plus percutante car elle se soustrait directement à l’impôt ‘à payer’. La déduction s’impute sur la ‘masse’ des revenus imposables.
    Lire la suite
  • 02

    Les économies d’impôts sont-elles obligatoires ?

    Non. Les sommes versées sont reportables pendant 3 ans, l’excédent sera taxé selon votre impôt sur le revenu actuel.
    Lire la suite
  • 03

    Quel avantage à souscrire en 2021 sur mon nouveau PER ?

    2 intérêts majeurs :
    - Se créer une retraite par capitalisation
    A l’heure où la retraite par répartition montre ses faiblesses, se constituer un complément de revenus personnels semble opportun.
    - Réduire votre imposition
    En déduisant les sommes versées de vos revenus, vous abaisserez votre imposition et peut être diminuerez votre Tranche Marginale d’Imposition (TMI)
    Lire la suite
  • 04

    Comment fonctionne le PER Assurance en cas de décès ?

    En cas de décès, deux fiscalités s’appliquent selon l’âge de l’assuré : - Avant 70 ans : Abattement de 152 500€ par bénéficiaire puis 20% jusqu’à 700 000€ puis 31,25% au-delà - Après 70 ans : Abattement de 30 500€ pour l’ensemble des bénéficiaires, le surplus intégrera la succession
    Lire la suite
  • 05

    Déduction et plafond de l’épargne retraite : comment baisser son impôt ?

    2 cas de figures :
    - Salarié :
    10% des revenus nets imposables (dans la limite de 8 fois le PASS) ou 10% du PASS si plus avantageux, soit un maximum de 32 909€.
    - TNS :
    Comme les salariés + 15% de la fraction du bénéfice imposable comprise entre 1 et 8 fois le montant du PASS, soit un maximum de 76 101€.
    Lire la suite
  • 06

    Comment réaliser le transfert entre ancien et nouveau PER ?

    Sur les produits dits individuels, le transfert est ouvert à tout moment. Le contribuable peut changer d’entreprise par exemple, il pourra alors décider entre transférer son PER et/ou le conserver dans son ancienne structure.
    Lire la suite