Préparez votre retraite avec le Plan épargne Retraite

Quels sont les nouveaux compartiments d'épargne retraite dans le PER ?

La crise du Coronavirus est ce que l’on, appelle en finance un Cygne Noir ; il s'agit d'un phénomène d'une ampleur inédite, ayant des conséquences d'une portée considérable et exceptionnelle. Personne ne sait combien de temps cela va durer et quel impact elle aura sur l’économie mondiale et sur les marchés financiers.

 

Des épargnants plus prudents

Il y a eu effectivement un ralentissement extrêmement important de l’économie mondiale, certains pays étant plus touchés que d’autres. Les épargnants ont fui les marchés financiers, ces derniers ont plongé à la mi-mars et sont devenus très volatiles. Depuis la crise du COVID, les Français n’ont jamais autant mis d’argent de coté, ils sont sortis des fonds en euros des assurances-vie et ont tout fait pour garder leurs bas de laine. Les livrets A, LDD ou autres sont ainsi devenus des placements "refuges". À la fin août, on comptabilise un peu plus de 442 milliards sur ces deux produits d'épargne.

 

Le PER

Parlons à présent d’un placement qui a su sortir son épingle du jeu pendant cette crise : il s'agit PER. Ce dernier peut être géré et proposé par un gestionnaire d’actifs, une banque ou un assureur. Le PER ou Plan d’Epargne Retraite ressemble à un contrat d’assurance vie mais il est surtout de capitalisation.  Il a été créé par la loi Pacte de mai 2019 et est disponible depuis le 1er octobre 2019. Son but est de créer une enveloppe juridique et fiscale qui permet aux épargnants de se créer des sources de revenus supplémentaires pour la retraite, en plus des autres régimes de retraite.

Ces placements sont en principe bloqués jusqu’à la retraite mais la nouvelle loi permet une sortie en capital sous certaines conditions ; il devient notamment applicable dans le cadre de l’achat d’une résidence principale.

Cette nouvelle loi a pour but d’harmoniser les différents dispositifs accessibles aux personnes actives, qui veulent se créer des revenus complémentaires afin de se préparer une  "belle" rente pour la retraite.

C’est une enveloppe qui a pour but la capitalisation. Le PER permet également d’injecter des fonds dans l’économie réelle. Ce contrat est également le successeur du Madelin ou du PERP et doit donc simplifier les différents dispositifs qui existaient avant cette loi. Il existe des PER pour les particuliers et également pour les entreprises.

 

6 cas de déblocage sont prévus par la loi Pacte dans le cadre du PER :

- la mort du conjoint ou du partenaire de PACS,

- un accident de la vie du titulaire du contrat, d’un de ses enfants ou de son conjoint ou partenaire de PACS,

- le surendettement de la personne ouvrant le contrat

- l’expiration des indemnités dues aux chomages

-et l’acquisition de la résidence principale (sauf dans le cas d’un contrat d’entreprise avec affiliation obligatoire).

 

Pourquoi souscrire au PER ?

Le premier avantage se situe tout d'abord au noveau de la fiscalité.  À l’entrée, il ouvre le droit à une déduction de l’impôt sur le revenu. C’est un placement qui devient intéressant à la sortie. En effet, l’imposition au PFL de 7,5% ne sera pas applicable. La taxation dépendra des versements effectués. Les versements sont à la discrétion de l’épargnant et ils ne sont pas obligatoires. Il est conseillé de faire des petits versements réguliers et ensuite pourquoi pas de les augmenter si le niveau du revenu de l’épargnant augmente. 

Une autre spécificité de cette nouvelle enveloppe fiscale est que l’on peut transférer les fonds de certains autres placements vers le nouveau PER. Par exemple, si vous effectuez une rachat sur un contrat d’assurance-vie, vous allez pouvoir transférer cette somme (à condition bien sur que ce dernier ait plus de 8 ans pour reverser ces fonds sans fiscalité) sur votre PER Individuel.

Les gains potentiels générés par le contrat d’assurance-vie peuvent bénéficier alors d’un abattement fiscal de 9 200 € pour un épargant seul et de 18 400 € pour un couple marié ou pacsé. Si les plus-values correspondant à la somme rachetée, sont inférieurs à ces montants, ils ne sont pas imposables. Seuls les prélèvements sociaux de 17,2% seront appliqués.

Pour profiter de cet avantage fiscal, il faut cependant être à moins de 5 ans de l’âge de départ à la retraite et reverser les sommes sur le PER dans la même année fiscale. Avec la loi Pacte de 2019, les nouveaux contrats d’épargne retraite sont plus rapidement transférables d’un établissement à l’autre et d’un type de contrat à un autre. Ainsi, tous les contrats d’épargne retraite individuels existants tels que le Perp, Madelin ou Préfon par exemple, peuvent être versés vers un PER Individuel.

Il est même prévu, que courant 2020, tous les contrats Préfon puissent être transférés et convertis en PER Individuels. En ce qui concerne la gestion de ce nouvel outil, la gestion est pilotée, c’est à dire que ce sont des professionnels qui gèrent les contrats et choisissent les supports à insérer dans cette enveloppe.

En conclusion, cette nouvelle enveloppe fiscale doit simplifier et faciliter les différentes procédures afin que les actifs bénéficient de revenus complémentaires à la retraite grâce à un sytème de capitalisation.

C’est ce dernier terme qui a longuement posé problème car la préparation de la retraite par capitalisation est un concept relativement nouveau en France , à l'opposé de pays anglo-saxons comme le Royaume-Uni, les Etats-Unis, l’Australie etc..

Le PER permet surtout une sortie en capital, en rente viagère ou une combinaison de ses deux solutions. Ce qui est tout à fait nouveau car les anciennes enveloppes pour préparer une retraite ne permettaient pas cela.

La différence est également sur la façon de gérer cette enveloppe de capitalisation. Par exemple, dans le cas d'une assurance-vie, vous pouvez choisir vous même les supports, ce que l’on appelle la gestion libre. Vous pouvez être aidé dans vos choix à travers la gestion conseillée. Comme deuxième option, vous pouvez aussi faire appel à la gestion pilotée. Ceci implique des frais conséquents mais des professionnels aguerris s’occupent de votre argent en fonction bien sur de votre profil de risque.

Pour le PER, c'est un peu la même chose, vous avez le choix entre gestion libre ou pilotée. Le PER est un placement à long terme qui va vous garantir un capital supplémentaire pour votre retraite. 

Foire aux questions
  • 01

    Comment fonctionne l’assurance du PER en cas de décès ?

    Le Plan épargne retraite, comme son nom l'indique, est accessible à partir de la retraite. Sous différentes formes, il arrive cependant que le contribuable n'arrive pas à l'âge requis. Comment cela fonctionne t-il ? en savoir + sur le PER
    Lire la suite
  • 02

    Déduction : quels-sont les placements concernés ?

    De manière générale, les plafonds vont aussi être utilisés pour plusieurs produits d’épargne retraite professionnelle. La nouvelle réforme en vigueur met en première ligne les nouveaux produits commercialisés.
    Lire la suite
  • 03

    Déduction et plafond de l’épargne retraite : comment baisser son impôt ?

    Les contribuables ayant effectués des versements sur leur PER peuvent choisir de déduire une partie de ces versements sur leur masse salariale. Dans quel limite ? et Combien de temps cela fonctionne t-il ?
    Lire la suite
  • 04

    Les économies d’impôts sont-elles obligatoires ?

    Non. Il est possible de faire déduire les versements volontaires de la masse des revenus imposables dans la limite des plafonds en vigueur. En échanges ces versements seront taxés à la sortie.
    Lire la suite
  • 05

    Quel avantage à souscrire en 2019 sur mon nouveau PER ?

    L’année 2019 est une année fiscale particulière en raison du basculement sur le prélèvement à la source. Les versements font donc l’objet d’un plafonnement fiscal. Le nouveau PER quant à lui ne l'est pas.
    Lire la suite
  • 06

    Quelle est la différence entre déduction et réduction d’impôt ?

    La réduction est plus percutante car elle se soustrait directement à l’impôt ‘à payer’. La déduction s’impute sur la ‘masse’ des revenus imposables.
    Lire la suite