Plan Epargne Retraite ou Assurance-Vie, comment choisir ?

 

PER ou assurance vie, comment choisir ?

 

 

Vous hésitez entre un PER (Plan d’Épargne Retraite) ou une assurance-vie pour votre retraite ? Ces 2 contrats permettent de se constituer une rente ou un capital grâce au placement d’une épargne.

Si le PER comme l’assurance-vie offrent la possibilité de se constituer une retraite par capitalisation, ils sont aussi des placements financiers. Par ailleurs les avantages fiscaux de ces deux modes d’épargne sont indéniables, ils restent cependant différents et n’interviennent pas au même moment. On vous éclaire !

 

PER et assurance-vie : points communs et différences

 

Deux plans d’épargne

Le PER Individuel est un contrat d’épargne retraite, conçu pour vous assurer un complément de revenus une fois votre retraite venue.

L’assurance-vie, quant à elle, est un « couteau suisse » de l’épargne : vous y placez librement votre capital et le récupérez quand vous le souhaitez. Elle peut servir à financer un projet en particulier, ou simplement à préparer votre retraite ou votre succession. Concrètement, le PER Assurance et l’assurance-vie sont 2 contrats d’assurance qui présentent quelques points communs.

Des modalités de souscription souples : les 2 enveloppes peuvent être ouvertes par une personne physique, sans condition d’âge. Aussi, le PER comme l’assurance-vie peuvent être souscrits par un salarié, un travailleur non salarié, une personne retraitée ou même un parent pour son enfant mineur.

Les versements sont libres, tant dans leur montant que dans leur récurrence. Vous pouvez prévoir d’épargner avec une certaine régularité, ou effectuer des versements ponctuels. De la même manière, si vous bénéficiez d’une rentrée d’argent exceptionnelle (donation, prime, …), vous pouvez la verser intégralement ou en partie sur votre PER comme sur votre assurance-vie, sans restriction de montant.

Les modalités de sortie sont similaires à la retaite. Dans le cadre d’un PER Assurance, comme d’une assurance-vie, vous choisissez de récupérer votre épargne sous forme de :

- Capital (en une fois, ou de manière fractionnée),

- Rente (pour le PER) ou de rachats programmés (pour l'assurance-vie),

- ou d’un panachage entre rente et capital.

Dans les 2 contrats, vous désignez librement votre ou vos bénéficiaires. C’est à eux que reviendront votre épargne en cas de décès.

 

La disponibilité de l’épargne, la principale différence

Sur une assurance-vie, votre épargne est disponible à tout moment. Vous n’avez pas de contraintes de durée de détention du contrat ni d’ancienneté.

Sur le PER, votre épargne est disponible lorsqu’arrive votre retraite. Bien sûr, des cas de déblocages anticipés de votre épargne existent (en cas d’accidents de la vie ou pour l’achat de votre résidence principale). Mais la philosophie du PER est bien de réserver cette épargne pour votre retraite.

C’est là que réside la différence la plus structurelle entre assurance-vie et PER.

 

Le match PER vs assurance-vie : bilan final

Plus que de véritables concurrents, assurance-vie et Plan d’Epargne Retraite constituent 2 placements complémentaires. Vos priorités patrimoniales peuvent vous amener à en privilégier un plutôt qu’un autre, mais l’un ne saurait se substituer au second. Dans une approche patrimoniale globale, et sous réserve de cohérence avec votre situation, il est certainement possible et approprié de trouver une place à chacun.

C’est d’autant plus vrai si vous disposez déjà d’anciens produits d’épargne retraite : PERP, Madelin, Prefon, Corem, Perco, articles 83 d’anciennes entreprises… Tous ces produits peuvent être transférés vers un PER, afin de regrouper toute votre épargne retraite « au même endroit ». En suivant cette logique, et à partir du moment où de tels transferts sont pertinents pour vous, vous seriez alors amené à détenir un PER, dédié à votre épargne retraite… Sans que cela ne vous empêche de détenir un contrat d’assurance vie (ou plusieurs) pour répondre à vos autres besoins patrimoniaux.

 

Besoin d’un conseil concernant votre PER ou votre assurance-vie ? Consultez dès à présent nos conseillers PER !

Foire aux questions
  • 01

    Quelle est la différence entre déduction et réduction d’impôt ?

    La réduction est plus percutante car elle se soustrait directement à l’impôt ‘à payer’. La déduction s’impute sur la ‘masse’ des revenus imposables.
    Lire la suite
  • 02

    Les économies d’impôts sont-elles obligatoires ?

    Non. Les sommes versées sont reportables pendant 3 ans, l’excédent sera taxé selon votre impôt sur le revenu actuel.
    Lire la suite
  • 03

    Quel avantage à souscrire en 2021 sur mon nouveau PER ?

    2 intérêts majeurs :
    - Se créer une retraite par capitalisation
    A l’heure où la retraite par répartition montre ses faiblesses, se constituer un complément de revenus personnels semble opportun.
    - Réduire votre imposition
    En déduisant les sommes versées de vos revenus, vous abaisserez votre imposition et peut être diminuerez votre Tranche Marginale d’Imposition (TMI)
    Lire la suite
  • 04

    Comment fonctionne le PER Assurance en cas de décès ?

    En cas de décès, deux fiscalités s’appliquent selon l’âge de l’assuré : - Avant 70 ans : Abattement de 152 500€ par bénéficiaire puis 20% jusqu’à 700 000€ puis 31,25% au-delà - Après 70 ans : Abattement de 30 500€ pour l’ensemble des bénéficiaires, le surplus intégrera la succession
    Lire la suite
  • 05

    Déduction et plafond de l’épargne retraite : comment baisser son impôt ?

    2 cas de figures :
    - Salarié :
    10% des revenus nets imposables (dans la limite de 8 fois le PASS) ou 10% du PASS si plus avantageux, soit un maximum de 32 909€.
    - TNS :
    Comme les salariés + 15% de la fraction du bénéfice imposable comprise entre 1 et 8 fois le montant du PASS, soit un maximum de 76 101€.
    Lire la suite
  • 06

    Comment réaliser le transfert entre ancien et nouveau PER ?

    Sur les produits dits individuels, le transfert est ouvert à tout moment. Le contribuable peut changer d’entreprise par exemple, il pourra alors décider entre transférer son PER et/ou le conserver dans son ancienne structure.
    Lire la suite