Préparez votre retraite avec le Plan épargne Retraite

Le Plan Epargne Retraite Individuel

Le PERin, fonctionnement et fiscalité :

Le PER individuel est un plan d’épargne retraite à titre privé, il est à caractère individuel et il est facultatif. Le critère d’éligibilité pour les adhérents fonctionne sur le principe suivant : toute personne quelle que soit son activité professionnelle (salarié, TNS, sans emploi, etc…) peut ouvrir un PER individuel.

Afin de pouvoir ouvrir ce plan d’épargne retraite on retrouve trois possibilités :

  • Souscription d’un compte-titre et d’un compte espèce auprès d’un établissement de crédit, une entreprise d'investissement ou l'établissement habilité pour les activités de conservation ou d'administration d'instruments financiers ;

  • Souscription d’un contrat d’assurance de groupe, via une association auprès d’une compagnie d’assurance d’une union, d’une mutuelle, ou d’une institution de prévoyance ;

  • Souscription d’un contrat ayant pour objet la couverture d'engagement de retraite supplémentaire auprès d'un organisme de retraite professionnelle supplémentaire.

La mise en place de ce contrat est volontaire, elle prévoit la possibilité pour le titulaire d’acquérir une rente viagère réversible à l’échéance.

Les nouveaux PER sont proposés selon deux formats, soit par des assureurs, auquel cas nous parlerons de PER d’assurance ou un PER proposé par des sociétés de gestion, il s’agira alors d’un PER bancaire. Pour ce dernier mentionné, il s’agit d’une combinaison entre un compte-titre et un compte à vue.

Cette distinction est la même que la différence entre PEA bancaire et PEA d’assurance. LE PER bancaire propose des fonds quand le PER assurance propose des fonds euros ou des unités de compte.

Le PER d’assurance bénéficiera d’un avantage supplémentaire par rapport à un PER bancaire : en cas de décès du souscripteur avant la retraite de ce dernier, le capital sera transmis hors succession (l’article 757 b du CGI). Par ailleurs l’assurance-vie ne propose pas cet avantage supplémentaire.  Le PER bancaire conserve donc la succession, mais il peut être transmis sans liquider le compte ou les avantages fiscaux.

Foire aux questions
  • 01

    Comment fonctionne l’assurance du PER en cas de décès ?

    Le Plan épargne retraite, comme son nom l'indique, est accessible à partir de la retraite. Sous différentes formes, il arrive cependant que le contribuable n'arrive pas à l'âge requis. Comment cela fonctionne t-il ? en savoir + sur le PER
    Lire la suite
  • 02

    Déduction : quels-sont les placements concernés ?

    De manière générale, les plafonds vont aussi être utilisés pour plusieurs produits d’épargne retraite professionnelle. La nouvelle réforme en vigueur met en première ligne les nouveaux produits commercialisés.
    Lire la suite
  • 03

    Déduction et plafond de l’épargne retraite : comment baisser son impôt ?

    Les contribuables ayant effectués des versements sur leur PER peuvent choisir de déduire une partie de ces versements sur leur masse salariale. Dans quel limite ? et Combien de temps cela fonctionne t-il ?
    Lire la suite
  • 04

    Les économies d’impôts sont-elles obligatoires ?

    Non. Il est possible de faire déduire les versements volontaires de la masse des revenus imposables dans la limite des plafonds en vigueur. En échanges ces versements seront taxés à la sortie.
    Lire la suite
  • 05

    Quel avantage à souscrire en 2019 sur mon nouveau PER ?

    L’année 2019 est une année fiscale particulière en raison du basculement sur le prélèvement à la source. Les versements font donc l’objet d’un plafonnement fiscal. Le nouveau PER quant à lui ne l'est pas.
    Lire la suite
  • 06

    Quelle est la différence entre déduction et réduction d’impôt ?

    La réduction est plus percutante car elle se soustrait directement à l’impôt ‘à payer’. La déduction s’impute sur la ‘masse’ des revenus imposables.
    Lire la suite